• Baroco

Colophane : comment la choisir ?

Mis à jour : 23 mai 2019


« Cette résine de pin, autrefois produite à Colophon, en Asie Mineure, est indispensable au travail des crins : c'est elle qui leur confère l'aspérité dont ils ont besoin pour frotter les cordes du violon. Si la mèche de l'archet était enduite de savon, elle ne produirait aucun son. Ce sont les grattements de ces milliers de rugosités qui tirent la corde et la laissent repartir. Tout cela est bien évidemment invisible à l'œil nu, mais dans cette combinaison des crins et de la colophane, tout se passe comme si des milliers de petits doigts onglés exécutaient une sorte de pizzicato continu. Ainsi naît la vibration. De cette mécanique microscopique éclot la voix du violon. » Yehudi Menuhin, La légende du violon



Un peu d'Histoire

La colophane provient du grec ancien "Kolophon", qui signifie "au sommet". Cette résine fut nommée ainsi d'après la ville Kolophon d'où elle était extraite, cité grecque à l'ouest de l'Asie mineure. Célèbre pour sa grandeur et son goût du luxe, le nom de cette ville devint un nom commun, signifiant "l'achèvement, le couronnement d'une chose".


A cette image, la colophane porte bien son nom. Sans elle, l'archet ne peut provoquer de son sur l'instrument. La résine est indissociable de l'archet, elle confère à celui-ci l'accroche nécessaire pour faire vibrer la corde et ainsi émettre le son recherché. Seulement, il en existe une diversité, alors comment la choisir et pour quel usage ?


La teinte de la résine

La tendance actuelle est d'associer la colophane foncée à une texture plutôt tendre, qui accroche la corde et favorise la projection du son. A l'inverse, la colophane claire ou ambrée serait plus sèche et dure, ce qui provoquerait moins de frottement et ainsi de parasite, avec un son "plus pur" notamment dans les aigus.

Seulement attention, les composantes des colophanes varient et peuvent teinter la colophane sans pour autant remplir ces particularités.

Il est important de vérifier au préalable que la couleur de la colophane reflète bien les caractéristiques que l'on souhaite avoir, à savoir une certaine dureté ou à l'inverse de la tendresse.


L'instrument à cordes frottées

Si un violoniste et un altiste se tournent davantage vers une colophane plus sèche et plus dure, les violoncellistes privilégient majoritairement une colophane plus tendre. C'est pourquoi les marques spécifient pour certaines l'instrument auquel la colophane est destinée. Même si, le choix de la colophane est avant tout une histoire de préférence personnelle et que d'autres facteurs entrent en ligne de compte.


Le climat

Si le climat altère sur le bois de l'instrument, il joue aussi sur l'utilisation de la colophane. En effet, un climat tempéré et froid sera plus propice à l'utilisation d'une colophane tendre. Contrairement à une zone géographique chaude et humide, pour laquelle nous conseillons une colophane plutôt dure, à cause du risque pour elle qu'elle devienne "trop collante".

Ainsi, en fonction des saisons et des zones géographiques, le choix de la colophane peut varier. Les lieux où se produisent les musiciens sont parfois aussi déterminants dans le choix de la colophane, à savoir l'espace, la température et l'humidité.

Un concert en plein air ou un studio de musique impliquent des projections différentes au niveau du son, et la colophane peut servir à amplifier ou réduire celles-ci.


Le type de cordes

Un autre facteur pèse dans la balance, les cordes utilisées par le musicien. Pour des cordes en acier, il est préférable d'utiliser une colophane dure. Par contre pour des cordes synthétiques ou en boyau, la colophane tendre est souvent privilégiée. Aussi, plus la corde est épaisse plus la colophane est sélectionnée tendre par les musiciens.


L'allergène

Attention, quelques musiciens développent une sensibilité allergène à certaines colophanes, avec des symptômes tels que des démangeaisons cutanées et de l'asthme. Afin de s'adapter, plusieurs marques produisent désormais des colophanes anti-allergènes.


Le crin, petits conseils

Concernant le crin, il est vivement déconseillé de mélanger sur une même mèche une colophane à une autre. Il est préférable de changer la mèche ou d'avoir deux archets pour différents utilisations.

Aussi, avec une mèche neuve, il faut mettre plus de colophane que d'habitude au début, seulement il est essentiel après utilisation de faire attention au surplus de résidu en nettoyant l'instrument et l'archet. Si la tache s'avère trop délicate, tournez-vous vers un professionnel, car les résidus peuvent notamment abîmer le vernis de l'instrument.


L'espérance de vie

La durée d'utilisation d'une colophane varie, elle est généralement garantie une année par les différentes marques, mais peut se prolonger jusqu'à 5 ans. Si cette dernière se fissure cela signe généralement la fin.


N'hésitez pas à commenter avec vos préférences et expériences musiciennes !

439 vues
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

Facebook

Twitter

Instagram

© Baroco 2019 - Tous droits réservés.