• Baroco

Newsletter #4, quatre archets de violoncelle

Mis à jour : 19 nov. 2019


Nous vous présentons cette semaine quatre archets de violoncelle fait par Nicolas Maire, Eugène Sartory, Dominique Peccatte, Emile Auguste Ouchard.


Nicolas Maire 


Cet archet, monté argent, a été réalisé vers 1845 par Nicolas Maire (1800-1878). Il s'agit d'une baguette d'une qualité exceptionnelle en parfait état, avec hausse en copie identique à l'originale.

Nicolas Maire est né à Mirecourt, où il travaille comme ouvrier avant d'y installer son atelier en 1826. Il assiste Pajeot sans en être l'ouvrier, avant de déménager son atelier à Paris vers 1853. En parallèle, il continue à travailler pour Gand, Vuillaume et Chanot. Il réalisa des archets de bonne qualité et de belle facture aujourd'hui très recherchés.

Eugène Sartory



L'archet que nous vous proposons, monté argent, réalisé vers 1910, est signé par l'un des archetiers français les plus reconnus, Eugène Sartory (1871-1946).

Né à Mirecourt, Eugène Sartory s'initie à l'archeterie auprès de son père. Il se perfectionne ensuite à Paris, en travaillant avec Charles Peccatte puis Alfred Lamy. En 1889, à 18 ans, il installe son premier atelier boulevard Bonne-Nouvelle. Dès 1920, sa réputation internationale est fermement établie. Il est considéré comme l'un des plus grands archetiers du XXème siècle. Ses baguettes sont très bien équilibrées et ses archets sont particulièrement recherchés. 


Dominique Peccatte


Nous vous proposons cet archet de Dominique Peccatte (1810-1874), monté argent, réalisé vers 1845-1850 en modèle col de cygne.

Dominique Peccatte est né à Mirecourt. Nicolas François Vuillaume le recommande à son frère, Jean-Baptiste, lorsque celui-ci recherche un jeune luthier brillant en 1826. Arrivé à Paris, J.B. Vuillaume l'oriente vers l'archèterie, la plaçant sous la direction de Jean Pierre Marie Persois. Vers 1836, il travaille chez François Lupot, dont il reprend l'atelier en 1838, à la mort de celui-ci. Il acquiert rapidement une grande réputation auprès des luthiers et des musiciens. En 1847 il quitte Paris et retourne à Mirecourt. Tout comme François Xavier Tourte, son style influença l'archèterie française. Ses archets élégants, d'une grande personnalité sont extrêmement recherchés.



Emile Auguste Ouchard dit Ouchard Fils




Cet archet réalisé vers 1946, monté or et écaille, est signé par Emile Auguste Ouchard (1900-1969).

Né à Mirecourt, Emile Auguste est le fils d'Emile François Ouchard. A treize ans, il débute l'archèterie avec son père, dans l'atelier Cuniot-Hury. En 1922, il suit son père lorsque celui-ci fonde son atelier. Il reprend cet atelier en 1937 avant de partir pour Paris en 1940, où il s'installe au 54 rue de Rome. Il part ensuite à New-York en 1946, soutenu notamment par Yehudi Menuhin et ne revient en France qu'en 1960, il s'établit alors près de Pau à Gan. Ses archets d'une grande qualité, parfaitement équilibrés, sont de plus en plus recherchés.



Voir la neswletter en cliquant ici

#newsletter #nicolasmaire #dominiquepeccatte #eugènesartory #emileaugusteouchard #archet #violoncelle #archèterie

11 vues
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

Facebook

Twitter

Instagram

© Baroco 2019 - Tous droits réservés.