• Baroco

Newsletter #3, un alto de Gaetano Sgarabotto et un archet d'alto d'Eugène Sartory

Mis à jour : 18 nov. 2019


Un alto de Gaetano Sgarabotto


L’instrument que nous vous présentons, réalisé vers 1930-1940, est un exemplaire typique de la lutherie de Gaetano Sgarabotto (1878-1959). Son travail est précis, raffiné sans pour autant manquer de caractère.


Gaetano Sgarabotto est né à Vincenza en Vénétie, où il commence sa carrière de luthier en autodidacte. En 1901, il rejoint Milan et travaille avec Riccardo Antoniazzi puis Leandro Bisiach. Il s'installe à Parme en 1926, avant d'y être nommé deux ans plus tard directeur de l'école de lutherie jusqu'en 1936. Il s'installe à Brescia en 1948 et retourne à Parme en 1957. Ses instruments s'inspirent de nombreux modèles avec une préférence pour ceux d'Amati et de Stradivari, il en réalisa également quelques copies remarquables.












Un archet d'alto d'Eugène Sartory 





Eugène Sartory 

L'archet que nous vous présentons, réalisé vers 1925 et monté or, est signé par l'un des archetiers français les plus reconnu, Eugène Sartory (1871-1946).

Né à Mirecourt, Eugène Sartory s'initie à l'archeterie auprès de son père. Il se perfectionne ensuite à Paris, en travaillant avec Charles Peccatte puis Alfred Lamy. En 1889, à 18 ans, il installe son premier atelier boulevard Bonne-Nouvelle. Dès 1920, sa réputation internationale est fermement établie. Il est considéré comme l'un des plus grands archetiers du XXème siècle, ses baguettes sont très bien équilibrées et ses archets sont particulièrement recherchés. 



Voir la newsletter en cliquant ici

#newsletter #alto #gaetanosgarabotto #eugènesartory #lutherie #archèterie

10 vues
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

Facebook

Twitter

Instagram

© Baroco 2019 - Tous droits réservés.